Comment choisir une lame de scie circulaire : Le guide complet

Dans l’univers du bricolage et de la menuiserie, la scie circulaire est un outil indispensable. Que vous soyez un professionnel, un amateur ou un bricoleur occasionnel, bien choisir sa lame de scie circulaire peut faire toute la différence dans votre travail. Dans cet article, nous allons explorer les différents types de lames de scie disponibles sur le marché ainsi que les critères à considérer pour choisir celle qui convient le mieux à vos besoins.

lame-de-scie-circulaire-a-buche

Les différents types de lames de scie circulaire

Pour bien choisir sa lame de scie circulaire, il est essentiel de connaître les différentes options disponibles sur le marché. Voici un aperçu des principaux types de lames :

  • Lame à denture universelle : Il s’agit d’une lame polyvalente qui convient pour couper aussi bien le bois que les matériaux dérivés (contreplaqué, MDF, aggloméré). Elle est généralement équipée de dents à pointes en carbure de tungstène, ce qui lui confère une bonne longévité.
  • Lame à dents alternées : Cette lame présente des dents inclinées dans des directions opposées, ce qui permet de réaliser des coupes nettes et rapides dans le bois massif et les matériaux dérivés. Idéale pour les travaux courants en menuiserie.
  • Lame à denture fine : Avec ses nombreuses dents rapprochées, cette lame est spécialement conçue pour les coupes fines, précises et sans éclats dans le bois massif, le contreplaqué ou les panneaux de fibres. Parfaite pour la réalisation de mobilier et d’objets décoratifs.
  • Lame à denture anti-recul : Dotée d’équipements de sécurité (rampes anti-recul), cette lame réduit les risques d’accidents causés par le phénomène du recul (kickback) lors des coupes dans le bois dur ou noueux. Elle offre également une meilleure qualité de coupe que les lames classiques en minimisant les éclats.
  • Lame pour métaux : Conçue pour couper les matériaux ferreux et non ferreux (acier, aluminium, cuivre), elle possède des dents en carbure de tungstène ultra-résistantes et espacées pour évacuer efficacement les copeaux.
  • Lame pour matériaux de construction : Cette catégorie englobe différents types de lames spécialement conçues pour couper le béton, la brique, le carrelage ou encore le plastique. Elles sont généralement équipées de segments diamantés pour offrir une excellente résistance à l’usure et assurer des coupes droites et nettes.

La composition d’une lame circulaire

infographie-lame-scie-circulaire
Fiche récapitulative de la lame de scie circulaire

Chaque dent d’une lame de scie circulaire joue un rôle crucial dans le processus de découpe, avec des formes variées pour s’attaquer efficacement au matériau. L’ensemble de ces dents est connu sous le nom de denture.
Le pas, qui est l’intervalle entre deux dents, influence la vitesse et la précision de la coupe. Un pas étroit offre une finition soignée, tandis qu’un pas plus large accélère la coupe et facilite l’évacuation des résidus, au prix de la précision.
Le diamètre désigne la mesure exprimée en mm de la lame d’un bord à l’autre, en passant par son centre. C’est un critère important car il détermine la profondeur maximale de coupe que la scie peut réaliser. Les diamètres des lames varient en fonction de l’usage prévu et du type de scie circulaire.
Les échancrures situées sur les bords de la lame permettent à celle-ci de se dilater sous l’effet de la chaleur, évitant ainsi sa déformation. Ces échancrures peuvent se présenter sous différentes formes, y compris des formes spéciales comme un point d’interrogation ou une ligne droite, et parfois dotées d’un rivet en cuivre pour réduire les vibrations et le bruit.
L’alésage d’une lame de scie se réfère au trou central de la lame, à travers lequel l’arbre de la scie passe pour fixer la lame. Cet élément est crucial car il doit correspondre précisément au diamètre de l’arbre de la scie pour assurer un ajustement sécurisé et précis.
Enfin la plaquette, souvent en carbure de tungstène, est la partie de la dent qui entre directement en contact avec le matériau. Cette composante renforce la lame, la rendant apte à couper des matériaux plus résistants ou abrasifs, comme ceux nécessitant des lames en diamant.

Les critères de choix d’une lame de scie circulaire

Maintenant que vous êtes familiarisé avec les différents types de lames disponibles et leur composition, voici les principaux critères à prendre en compte pour faire le bon choix :

1. La matière à couper

Le critère le plus important à considérer avant tout achat est la matière que vous souhaitez couper. Chaque type de lame est conçu pour un usage spécifique et ne sera pas adapté à d’autres matériaux. Par exemple, une lame pour métaux ne conviendra pas pour découper du bois et vice-versa.

2. Choisir le bon matériau pour les lames de scie

Les lames de scie sont fabriquées dans différents matériaux, ce qui influe sur leur durée de vie, les types de coupes qu’elles peuvent effectuer et leurs performances générales. Vous trouverez ci-dessous quelques matériaux de lame courants, avec leurs avantages et leurs inconvénients :

Acier : Les lames en acier sont légères, relativement abordables et adaptées à la coupe des bois tendres, mais leur durabilité est limitée par rapport à d’autres matériaux.

Acier rapide (HSS) : Les lames en acier rapide offrent une plus grande solidité et une meilleure résistance à la température, ce qui les rend adaptées à la coupe des bois durs et des métaux doux.

Lames en carbure : Les lames à pointe en carbure sont dotées de dents en carbure collées sur un noyau en acier rapide. Elles offrent une excellente résistance à l’usure et des performances de coupe supérieures, en particulier dans les matériaux plus robustes tels que les bois durs et les métaux non ferreux, mais à un prix plus élevé.

Lames diamantées : Les lames à pointe diamant sont préférées pour la coupe des matériaux les plus durs et les plus abrasifs tels que la pierre, les carreaux de céramique ou le béton armé. Le fait qu’il s’agisse de l’option la plus durable s’accompagne d’un coût initial plus élevé, mais l’investissement en vaut la peine

3. Influence du pas et du nombre de dents sur la précision de coupe

La qualité de coupe dépend en grande partie du nombre de dents, du pas (espacement entre les dents) et de la forme des dents de la lame.

Moins de dents équivaut à des coupes plus rudes

Les lames ayant moins de dents proposent des coupes plus rapides et plus grossières dirons-nous. Appelées lames de débit, elles permettent d’obtenir un rendement optimal. Elles conviennent mieux aux applications de coupe brutes comme le sciage de planches ou la coupe de contreplaqué brut.

Plus de dents pour des coupes plus précises

Un plus grand nombre de dents sur une lame de scie circulaire permet d’obtenir des coupes plus lisses et plus nettes. Ces lames dites de finition sont parfaites pour le travail du bois fin et les projets détaillés qui nécessitent des coupes nettes et sans bavures ou éclats.

Attention aux types de bois à couper 

  • Pour vous aider retenez dans les grandes lignes : si vous devez couper un bois dense (dur ou épais) vous aurez besoin d’une lame avec peu de dents et un grand pas. Au contraire un bois tendre comme le hêtre, vous pourrez utiliser une lame avec plus de dents sans risque de faire forcer la lame ou le moteur.

Réfléchissez à l’usage que vous ferez de votre scie circulaire et privilégiez la qualité ou la rapidité en fonction de vos besoins.

4. L’angle d’attaque :

Pour le bois elles ont généralement un angle d’attaque positif (de +10 à +20°) afin d’avoir un pouvoir pénétrant important surtout sur les lames de débit. Ce type d’angle est utilisé sur les lames de scie sur table.

Il peut parfois être neutre (0°) voir négatif (sur les scies radiales et scies à onglet) afin de limiter de réduire le risque de kickback. Un angle neutre ou négatif réduit la force exercée par la lame sur la matière. Concernant les angles négatifs, ils sont privilégiés dans la coupe de boiseries délicates et les finitions.

5. Le profil de la dent 

Il existe de nombreux profils de dent divers et variés disponibles sur le marché. Le type de dent d’une lame influe également sur ses performances.
Pour vous simplifier la vie, retenez que les 3 formes les plus rependues sont le plat, l’alterné droit et l’alterné trapézoïdale.

  • Les dents à sommet plat trapézoïdale (TF) sont excellentes pour les panneaux mélaminés, le verre acrylique, les matériaux minéraux et le stratifié.
  • Les dents à biseau supérieur alterné (ALT)(ATB) permettent d’effectuer de meilleures coupes transversales et d’obtenir des finitions impeccables. Ce sont des lames polyvalentes adaptés à différents types de bois.
  • La denture alternée droite (ALT) et trapézoïdale (TP) se caractérise par son angle d’attaque réduit. Les dents en trapèze préparent la coupe, tandis que les dents droites la finalisent, garantissant des découpes d’une grande précision mais un peu plus lentes.
  • Pour les scies radiales ou scies à onglet, les dents à angle d’attaque négatif (NEG) sont recommandées. Ces dents, orientées vers l’arrière, facilitent les coupes d’angles tout en minimisant les risques de rejets.

Sachez qu’il existe des formes de dents plus spécialisées, conçues pour des matériaux spécifiques, et qu’il est donc essentiel de faire un choix judicieux en fonction de vos besoins.

6. La taille de la lame

La taille de la lame correspond au diamètre extérieur de celle-ci. Elle doit être compatible avec la scie circulaire que vous possédez et adaptée aux dimensions des matériaux que vous souhaitez découper. Plus la lame est grande, plus la profondeur de coupe sera importante, mais toutes les scies circulaires ne peuvent pas accueillir des lames de grande taille.

  • Ne vous compliquez pas trop la vie avec le diamètre et l’alésage de la lame. Dans tous les cas, vous devrez tenir compte des capacités de votre machine. En cas de doute, consultez le manuel de votre outil. Ainsi, ces deux critères ne nécessiteront pas véritablement un choix de votre part

7. Caractéristiques additionnelles de certains produits

Certains types de lames sont équipés de fonctionnalités supplémentaires qui peuvent vous aider à réaliser un travail soigné et sécurisé :

  • L’anti-recul : Les lames à denture anti-recul sont dotées de rampes qui évitent aux dents de la lame de s’accrocher dans le matériau et provoquer le phénomène du recul.
  • Le traitement de surface : Certaines lames sont recouvertes d’un revêtement spécial qui réduit les frottements, facilite l’évacuation des copeaux et prolonge la durée de vie de la lame.
  • Les découpes d’anti-vibrations : Présents sur certaines lames, ces trous permettent de réduire les vibrations et les bruits lors des coupes ainsi que de limiter la dilatation de la lame sous l’effet de la chaleur. La présence de ces découpes vous donnera un trait de scie au top.

Nous vous conseillons d’investir dans au moins deux types de lames (une lame de débit et une lame de finition) avec ces lames vous pourrez couvrir 90% de vos besoins. Posséder une panoplie de lames adaptées à chaque matériau et type de coupe vous facilitera grandement la tâche et améliorera la qualité de vos réalisations.

lame-scie-sur-table

Un mot sur l’entretien et l’affutage

Pour assurer une longévité optimale à votre lame de scie circulaire, il est essentiel de la maintenir dans un état impeccable. Cela implique un entretien régulier et un affûtage adéquat. Voici comment procéder.

Entretenir une lame de scie circulaire

L’entretien de votre lame est la clé pour garantir des coupes nettes et précises.

  • Nettoyage : Après chaque utilisation, pensez à nettoyer la lame avec un chiffon propre pour éliminer les résidus.
  • Rangement : Stockez vos lames dans un endroit sec, propre et à l’abri des chocs pour éviter toute détérioration.

Quand affûter une lame de scie circulaire ?

A force de l’utiliser, la lame va commencer à s’émousser, c’est tout à fait normal. L’affûtage est donc crucial pour maintenir l’efficacité de votre lame. Voici comment savoir quand il faut l’affûter :

Signes d’affûtage : Si vous remarquez une diminution de la vitesse de coupe, des traces noires sur le bois, une augmentation de l’effort de coupe ou une surchauffe de la lame, il est temps d’affûter.

Si vous voulez savoir comment affûter une lame de scie circulaire, nous avons rédigé un guide complet à ce sujet.

Parfois, un simple affûtage ne suffit pas. Si vous observez des dommages excessifs sur les dents, ou des fissures sur la lame, il est préférable de la remplacer.

Un entretien et un affûtage régulier garantissent non seulement la durabilité de votre lame de scie circulaire, mais aussi la qualité et la précision de vos coupes. Soyez attentif aux signes d’usure et n’hésitez pas à remplacer la lame si nécessaire pour garantir une utilisation optimale.

En résumé, choisir la bonne lame pour votre scie circulaire dépend avant tout de la matière que vous souhaitez couper et de l’utilisation que vous envisagez d’en faire. En connaissant les différents types de lames disponibles sur le marché et en tenant compte des principaux critères de choix évoqués dans cet article, vous êtes désormais armé pour trouver la lame idéale qui rendra vos travaux de découpe plus faciles et précis.

Le Bûcheron